Je suis un Netizen, et vous ?

Ask me anything   Submit   Guillaume Milert, le 28 février 2014 : bienvenue sur mon ancien blog quand j'étais Directeur Général de Netizencall. J'ai dorénavant basculé dans le web marketing et le management de la réputation sur Internet en créant Boost Expert. Rejoignez-moi sur boostexpert.com et bonne lecture !

Le “Netizen groove”

Les centres d’appels sont des socioconnecteurs, ils relient les personnes aux entreprises, et sont les premiers à sentir les changements de société.

Ces dernières années, nous avons muté. Et cela s’est entendu au téléphone.

La vie trépide et tourne de plus en plus autour d’Internet, nous sommes scotchés à nos écrans, fixes et mobiles, des écouteurs dans les oreilles à guetter le dernier message, sms, spot, chat, email, tous addicts ! Le monde virtuel prend subrepticement le pas sur le réel.

Nous sommes aussi devenus plus sélectifs, plus versatiles.

Une nouvelle humanité entre en action, générationnelle, composée de jeunes et « d’anciens jeunes », qui ont domestiqué Internet et ses réseaux, qui en connaissent les rouages et les possibilités infinies, le temps des Netizens est venu.

Trois internautes français sur quatre appartiennent à trois réseaux sociaux en moyenne,  et près d’un sur quatre affirme être en mesure de mobiliser ses contacts pour boycotter une marque ou une entreprise selon une étude de l’Observatoire des réseaux sociaux de l’IFOP datée de novembre 2011.

On ne peut plus parler aussi simplement de management de la relation client, le Netizen est un affranchi, lui seul décide sur le Net de qui sont ses proches ou ses marques préférées. A la différence du monde réel, il choisit ses relations, a le pouvoir de faire et de défaire. Son identité revendiquée est une somme de pièces disparates (amis, goûts, occupations, appartenances, convictions…) qu’il  accumule au fil du temps, autant empiriquement qu’en surfant sur son écran.

Le Netizen est en quête de symbiose, recherche en l’autre une cohérence avec lui-même, une vérité humaine, une magie affinitaire, une musique partagée.

Ainsi, pour pouvoir s’imbriquer dans ces mondes multiples, l’entreprise doit produire le bon « son » : ce que nous aimons appeler le « Netizen groove » qui traduit notre appartenance à une même âme collective.

— il y a 2 ans
#Centre d'appel  #Centre d'appels  #Netizen  #Groove