Liste des billets comportant le tag Groove.
x

Je suis un Netizen, et vous ?

Ask me anything   Submit   Guillaume Milert, le 28 février 2014 : bienvenue sur mon ancien blog quand j'étais Directeur Général de Netizencall. J'ai dorénavant basculé dans le web marketing et le management de la réputation sur Internet en créant Boost Expert. Rejoignez-moi sur boostexpert.com et bonne lecture !

"As simple as a phone call"  (India.Arie’s Little Things) 

— il y a 2 ans avec 8 notes
#groove  #netizen 
Profession de foi de Netizencall

Centre d’appel, call center, centre de contacts, centre de relation client, peu importe comment nous sommes appelés ou écrits (avec un « s » ou non à appels, contact ou clients ?), nous sommes d’abord des centres de vie, d’interconnections humaines, nous relions les hommes entre eux, les entreprises entre elles, les hommes et les entreprises.

Travailler chez un prestataire de services sort de l’ordinaire.

Téléacteurs, télévendeurs, téléconseillers, chargés de clientèle, conseillers client, netizencallers, peu importe comment nous sommes appelés…, nous avons la chance exceptionnelle de connaître dans notre carrière des univers multiples, des cultures d’entreprise contrastées.

Notre métier est de nous fondre dans celui des autres : promoteurs et gestionnaires immobiliers, professionnels du BTP, ascensoristes, sociétés de travail temporaire, ministères, préfectures, conseils en informatique, industriels de l’énergie, spécialistes des équipements automatiques, de la maintenance ou des moyens généraux, laboratoires pharmaceutiques, professionnels de la santé, sociétés conseil en communication (de crise aussi), acteurs audiovisuels, opérateurs téléphoniques, fournisseurs d’accès à Internet (FAI), vépécistes, professionnels du loisir, de la restauration ou de l’hôtellerie, manufacturiers, prestataires automobiles, banques assurances, organismes de formation, etc.

Inventaire à la Prévert, fascinant et infini.

A Netizencall, nous n’avons pas peur de dire que nous aimons notre travail, et cette passion, nous la respirons au cœur de notre entreprise, à la racine de notre arbre.

Chaque jour, nous nous efforçons d’être à votre écoute, d’accompagner vos exigences de qualité de service et de désamorcer les aléas propres à nos métiers respectifs, de nous montrer  à la hauteur des missions que vous nous confiez et dignes de nous substituer à votre enseigne, de nous effacer derrière votre marque.

Toujours dans le respect du Netizen.

Un Netizencaller est bien entendu aussi un Netizen, membre d’un réseau social, qui a sa personnalité et ses propres connections, partageant des valeurs communes et capable de les propager, qui sait réagir aux résonances de l’autre ; la relation Netizen est une affaire de pulsation, les Netizens sont des prospects, clients et consommateurs qui réfutent les discours tièdes et stéréotypés, sensibles au climat, à l’ambiance d’une entreprise, il faut les entraîner dans le bon groove, sans jamais se jouer d’eux, avec l’exigence du meilleur.

Cela passe par une reconnaissance et une valorisation mutuelle.

A Netizencall, nous n’avons pas peur de dire que nous sommes fiers de notre métier qui est le vôtre.

— il y a 2 ans
#Centre d'appel  #Centre d'appels  #Netizencall  #Prévert  #call center  #groove  #netizen  #netizencaller 

Netizen Groove Theory

— il y a 2 ans avec 2 notes
#Netizen  #Groove 
Le “Netizen groove”

Les centres d’appels sont des socioconnecteurs, ils relient les personnes aux entreprises, et sont les premiers à sentir les changements de société.

Ces dernières années, nous avons muté. Et cela s’est entendu au téléphone.

La vie trépide et tourne de plus en plus autour d’Internet, nous sommes scotchés à nos écrans, fixes et mobiles, des écouteurs dans les oreilles à guetter le dernier message, sms, spot, chat, email, tous addicts ! Le monde virtuel prend subrepticement le pas sur le réel.

Nous sommes aussi devenus plus sélectifs, plus versatiles.

Une nouvelle humanité entre en action, générationnelle, composée de jeunes et « d’anciens jeunes », qui ont domestiqué Internet et ses réseaux, qui en connaissent les rouages et les possibilités infinies, le temps des Netizens est venu.

Trois internautes français sur quatre appartiennent à trois réseaux sociaux en moyenne,  et près d’un sur quatre affirme être en mesure de mobiliser ses contacts pour boycotter une marque ou une entreprise selon une étude de l’Observatoire des réseaux sociaux de l’IFOP datée de novembre 2011.

On ne peut plus parler aussi simplement de management de la relation client, le Netizen est un affranchi, lui seul décide sur le Net de qui sont ses proches ou ses marques préférées. A la différence du monde réel, il choisit ses relations, a le pouvoir de faire et de défaire. Son identité revendiquée est une somme de pièces disparates (amis, goûts, occupations, appartenances, convictions…) qu’il  accumule au fil du temps, autant empiriquement qu’en surfant sur son écran.

Le Netizen est en quête de symbiose, recherche en l’autre une cohérence avec lui-même, une vérité humaine, une magie affinitaire, une musique partagée.

Ainsi, pour pouvoir s’imbriquer dans ces mondes multiples, l’entreprise doit produire le bon « son » : ce que nous aimons appeler le « Netizen groove » qui traduit notre appartenance à une même âme collective.

— il y a 2 ans
#Centre d'appel  #Centre d'appels  #Netizen  #Groove